:





Septembre 2004




Meurt à Honfleur. Elle est inhumée à Seuzac (Lot), à côté de Cajarc, auprès de son frère, de ses parents et de Robert Westhoff.

4. Comprendre un document écrit et le présenter oralement

1. Pour présenter le document, on doit : le situer, préciser la source: il sagit dun article paru dans un quotidien/un hebdomadaire/un mensuel, un magazine pour les jeunes.

2. Il y a parfois un lien entre le sujet de larticle et la date de parution (un moment de lannée, un événement particulier). Dans ce cas, cest bien de faire le rapprochement. On peut dire : cet article est paru à loccasion de /au moment de .

3. Présenter globalement le sujet ; donner une idée globale du texte. On peut utiliser les expressions : cet article traite de/parle de... ; dans cet article il sagit de ; le sujet de cet article ; cet article présente/ décrit/ fait le portrait de/ explique/ dénonce/ critique/ donne des conseils pour ; le titre ou le chapeau aident à trouver le sujet dun article.

4. Résumer, en reformulant, les principales informations du document. Utiliser ses propres mots sans répéter le texte. On nest pas obligé de suivre lordre du texte. Éliminer tout ce qui est secondaire.

5. Marquer les relations entre les idées ( pas seulement les juxtaposer, cest-à-dire les présenter les unes après les autres). Placer à lendroit qui convient les mots suivants : en effet, puisque, par contre (en revanche), dautre part, de plus, par exemple, ainsi

Sagan. Encore une à qui la mort ne va pas bien

Sagan. Encore une à qui la mort ne va pas bien. On avait beau sy attendre, on est surpris. Et triste. Très triste. Elle était la vie même. Je laimais beaucoup. Depuis toujours. Ses livres, ses pièces, les imprudences de son parcours terrestre, je garde tout. La légèreté, lhumour dont jamais elle ne se délestait (Qui ne la quittait jamais), même pour aborder la gravité des choses. Elle nétait pas avare. Une phrase me revient, aujourdhui quelle est partie : Jaime bien jeter largent par les fenêtres, surtout sil y a quelquun dessous pour le ramasser .



Je lai dabord connue de loin, comme tout le monde, et puis je lai frôlée (Passer très près de), souvent même génération, même amis rigolos (Amusant, comique, drôle). Timides tous les deux, nous navions jamais osé nous dire ce que nous avions à nous dire. Que nous nous aimions beaucoup. Et que, le temps passant, ça suffisait, ce silence. Cest elle qui a fait le premier pas. Si lon substitue le mot amitié à celui d amour , ce fut une brève rencontre. Quelques semaines où, en dînant, en déjeunant, pour rattraper tout ce temps perdu, nous avons beaucoup parlé. Et beaucoup ri. Pour moi, lamour et lamitié ne sont ni aveugles ni sourds. Quoi quelle dise, quoi quelle fasse, cest une personne quon navait pas envie dembêter. Parce quà la fin on meurt. Françoise Sagan est morte. Jen suis bien contrarié (Blessé, chagrinée, désolé, fâché).



(Document par Guy BEDOS, Nouvel Observateur N2082, 30 septembre 2004)

Répondez aux questions :

1) Comment comprenez-vous le titre de larticle ?

2) Quel autre titre donneriez-vous à cet article ? Argumentez.

3) Tous les deux, trop timides, Guy Bedos et Françoise Sagan se croisaient souvent sans oser se dire quelque chose de très important. De quoi sagissait-il ?

4) Comment comprenez-vous les phrases suivantes :

On avait beau sy attendre, on est surpris.

Elle nétait pas avare.

Jaime bien jeter largent par les fenêtres, surtout sil y a quelquun dessous pour le ramasser.

Pour moi, lamour et lamitié ne sont ni aveugles ni sourds.

5. Essayez de dresser le portrait de Françoise Sagan à partir des citations, recueillies dans ses livres, ses interviews, ses notes

La jeunesse est la seule génération raisonnable.

La culture est ce qui reste quand on ne sait rien faire.

Mon passe-temps favori, cest laisser passer le temps, avoir du temps, prendre son temps, perdre son temps, vivre à contretemps.

Aimer, ce nest pas seulement aimer bien ; cest surtout comprendre.

Lintelligence sans bonté est une arme bien dangereuse.

Il ny a pas dâge pour réapprendre à vivre. On ne fait que ça toute sa vie.

Quand on est mal parti, il faut essayer de continuer.

Pour moi, le bonheur, cest dabord dêtre bien.

La culture, cest comme la confiture, moins on en a, plus on létale.



Malgré lamour et la maladie, jai été heureuse.

Les cadeaux du ciel ? Le talent pour écrire, des parents charmants, une bonne santé, trouver toujours une place pour se garer.

Proust avait du génie, je nai que du talent.

Je nai jamais eu envie de perdre ma vie... Jai eu peur de continuer à vivre.

Mon enfance fut si longue que je ne suis pas sûre den être sortie.

Avant, je buvais pour connaître les gens. Maintenant, je bois pour les oublier.

Il faut savoir être douce avec les hommes. Ce sont de grands enfants, de grands lapins. Il faut les prendre par la peau du cou et leur parler gentiment.

La célébrité vous fatigue très vite de vous.

6. Tirer linformation à partir dune chanson

Son premier roman, Bonjour tristesse, Françoise Sagan, la écrit à lâge de 18 ans. À peine sorti un an plus tard, en 1954, ce petit récit a fait un grand scandale. Aujourdhui, on se demande pourquoi cette histoire racontée par une lycéenne a pu choquer les bien-pensants de lépoque et avoir un tel succès. Mais comment était la France des années 1950-1960 ? Essayons de le comprendre à partir dune chanson. Lisez donc le texte de la chanson de Salvatore Adamo, écrite en 1963, cest-à-dire, neuf ans après la parution du roman de Françoise Sagan. Que pensez-vous des bonnes manières de lépoque ? Ont-elles changé depuis ? Comment ? En mieux, à votre avis ? Quelle relation existe-t-il entre le titre et le contenu de la chanson ? Les gens bien quest-ce que cela veut dire selon vous ?


: 2015-09-15; : 4;







lektsii.com - . - 2014-2021 . (0.036 .)